Des Sciendifiques Face Aux Allegations De Genocide ?

 

Les scientifiques percevant l'histoire dans les cadres et les principes de la science d'histoire sont ceux qui ont rejoint les connaissances et les documents relatifs concernant ce sujet, depuis 1925 à nos jours; qui ont écouté les témoins survivants et qui ont réalisé lui-même des observations sur place. Ceux-ci sont des scientifiques sachant que les archive Ottomanes sont ouvertes aux chercheurs depuis 1925 et qui avaient rejoint eux-mêmes ces documents. Par conséquent, l'interprétention de convictions ou le point de vue contraire ne sera exposé que par ceux qui une connaissance approfondie sur le sujet comme eux. C'est pourquoi, une déclaration présentée à l'Assemblée des représentants par les 69 scientifiques Américaines est extrêmement importante. Dans cette déclaration, on cite ceux qui suivent:

"A l'attention des membres de l'Assemblée des représentants des Etats-Unis,

Les académiciens Américaines, soussignés, experts sur les études Turques-Ottomanes et sur le Moyen Orient sont dans l'avis que le language utilisé dans la resolution du numéro 192 de l'Assemblée des représentants des Etats-Unis est illusoire et/ou faux. Nous trouvons la partie citée ci-dessous sur laquelle on attire l'attention dans le texte ,alors que nous soutenons complètement la notion de ' la journée nationale de mémoire des conduites inhumaines': …. 1,5 millions de gens d'origine Arménienne, victimes du génocide effectué entre les année de 1915 et 1923 en Turquie." Etant donné que notre abstention optée sur l'usage des termes de 'Turquie et génocide' peut être resumée comme suit: Le territoire appelé La Turquie à vrai dire appelée comme 'la République de Turquie' était, entre le14iéme siècle et 1922, une partie de l'Empire Ottomane, un Etat abritant plusieur régions et nation sur son territoire. Si la considération de l'Empire Habsburg et de la République d'Autriche de nos jours comme égale est injuste, celle de la Turquie et de l'Empire Ottoman aussi est le même. L'Empire Ottomane, effacée sur la scène de l'histoire et pris fin en 1922 à la suite de la création de la République de Turquie par la révolution Turque; était un Etat englobant la population et le territoire de plus de 25 Etats qui se trouvent actuellement en Europe sud-est, en Afrique du sud et au Moyen Orien, dont un seul aujourd'hui est la République de Turquie.

La République de Turquie ne serait jamais considérée comme responsible d'aucun incident déroulé à l'époque Ottomane. Mais les rédacteurs de cette proposition qui ont usé le nom de 'Turquie' pendant sa rédaction ont voulu attribuer à la Turquie, la responsabilité du 'prétendu génocide' entre les années de 1915 et 1923. Quant à l'accusation de 'génocide'; personne, sousignées , la déclaration présente n'est pas dans l'intention de minimiser la dimention de la souffrance des Arméniens auquel les Arméniens sont soumises. De même, nous pensons que la souffrance du peuple musulman dans la région en cause, ne pourra pas apprécier différemment. Les inscriptions exposées jusqu'ici; montrent qu'une guerre civile (entre les groupes musulmans et chrétiens) est devenus de plus en plus complexe avec les épidémies, la disette, les massacres et les douleurs en Anatolie et dans son environnement. Durant la période en cause; on a vécu une situation perpétuelle de guerre, dans la région, n'étant pas très différente de la tragédie vecue durant les dix dernières années au Liban.

Les nombres de pertes de la population musulmane et chrétienne sont des chiffres élevées. Mais, il est clair que les historiens doivent encore rejoindre plusieurs documents et preuves dans le but de pouvoir distinguer l'innnocent de l'attaquant, de pouvior préciser les motifs des événements aboutis par la perte de vie de la population à l'est de l'Anatolie, dont beaucoup de chrétiens et de musulmans. Ce sont des hommes d'Etat et de politique qui font l'histoire et les historiens qui l'écrivent. Pour que ce processus soit mis en marche, iil faut donner aux scientifique la chance de rejoindre les docements inseritss des anciens hommes d'Etat et politiciens. La grande partie des archives des Etats intéressés comme l' Union soviétique, la Syrie, la Bulgarie et la Turquie étaient férmées jusqu'à nos jours aux historiens. Jusqu'à ce qu'on se rejoigne ces archives, l'histoire entre les années 1915 et 1923 de l'Empire Ottomane, sujet de la décision du numéro 192 de l'Assemblée des représentants, ne sera pas connue clairement.

Pourtant, nous sommes dans la conviction que les Etats-Unis doivent encourager l'ouverture complète des archives sur ce sujets et autres et que ne fassent pas des accusations pareilles sur les événements historiques avant qu'ils soient clarifiés. Les accusations comme dans la décision du numéro 192 de l'Assemblée des représentants incitera inéviteblement les jugements inéquitables sur la population Turque et peut-être nuira-t-elle au progrès enrégistré par les historiens dans la perception de ces événements tragiques. Comme les explications interprétées ci-dessus prouvent très bien que l'histoire des Arméniens Ottomans est un sujet discuté très souvent entre les historiens et que la plupart des historiens en participe pas aux termes dans la décision du numéro 192. Dans le cas où le Congrès aurait approuvé cette proposition de loi, se serait efforcé de déterminer par le moyen législatif le côté juste d'un problème historique. Une décision de ce genre basée sur des suppositions ne nuira qu'à la fidèle recherche historique et mettera en danger la fiabilité du processus législatif Américain." Le 19 mai 1985.

Prof. Dr. Rifaat Abou-El-Haj Tarih, California State Üniversitesi Doç. Sarah Moment Atis Türk Dili ve Edebiyati, W'isconsin Ünivertesi Doç. Darl Barbur Tarih, Siena Yüksekokulu (New York) Ilhan BASGÖZ Ural-Altay Çalismalari Bölümü Türk Arastirmalari Programi Direktörü, Indiana Üniversitesi Prof. Daniel G. Hates Antropoloji, New York Sehir Üniversitesi Prof. Ülkü Bates Sanat tarihi, New York Þehir Üniversitesi Prof. Gustav Bayerle Ural-Altay Çalismalari, Indiana Üniversitesi Prof. Andreas G. E. Bodroglifetti Türk ve Iran Dilleri, California Üniversitesi Doç. Kathleen Burril Türk Arastirmalari, Columbia Üniversitesi Prof. Alan Fisher Tarih, Michigan Üniversitesi Prof. Timothy Childs Eðitmen, Johns Hopkins Üniversitesi Prof. Shafiga Daulet Siyaset Bilimi, Connecticut Üniversitesi Prof. Roderic Davison Tarih, Gorge Washington Üniversitesi Ord. Prof. Walter Denny Sanat Tarihi & Yakin Doðu Arastirmalari, Massachussets Üniversitesi Dr. Alan Duben Antropolog, Arastirmaci, New York Doç. Ellen Ervin Türkçe Arastirmalar, New York Üniversitesi Prof. Caesar Farah Islam & Ortadogu Tarihi, Minnesota Üniversitesi Prof. Carter Findley Tarih, Ohio State Üniversitesi Prof. Micfiael Finefrock Tarih, Charleston Yüksekokulu Doç. William Hickman Türkçe, California Berkeley Üniversitesi E. Doç. Frederick Latimer Tarih, Utah Üniversitesi Prof. John Hymes Tarih, Glenville State Yüksekokulu Dr. Heath W. Lowry Türk Aras. Ens., Inc. Washington D.C. Prof. Halil Inalcik Osmanli Tarihi, Amerikan Sanat & Bilim Akademisi Üyesi, Chicago Üniversitesi Doç. Ralph Jaeckel Türkçe, California Üniversitesi Doç. Ronald Jennings Tarih & Asya Arastirmalari, Illinois Üniversitesi Doç. Cornell Fleischer Tarih, Washington Üniversitesi Prof. Peter Golden Tarih, Rutgers Üniversitesi Prof. Tom Goodrich Tarih, Indiana Üniversitesi Dr. Andrew Could Osmanli Tarihi, Arizona, Flagstaff Prof. William Griswold Tarih, Colorado State Üniversitesi Prof. Tibor Halasi-Kuv Türk Arastirmalari, Culombia Profesör Ord. Prof. J. C. Hurewitz Orta-Dogu Enstitüsü eski Direktörü, Colombia Üniversitesi Prof. Avgdorlevy Tarih, Brandens Üniversitesi Prof. Bernard Lew'is Yakin Doðu Tarihi, Princeton Universitesi Doç. Justin McCarthy Tarih, Louisville Üniversitesi Prof. Jon Mandaville Ortadoðu Tarihi, Portlant State Üniversitesi Prof. Michael Meeker Antropoloji, California Üniversitesi Doç. James Kelly Türkçe, Utah Üniversitesi Yardimci Prof. Kerim Bey Southeastem Üniversitesi Prof. Metin Kunt Osmanli Tarihi, New York Doç. William Ochsenwald Tarih, Virginia Polytechnic Enstitüsü Doç. Robert Olson Tarih, Kentucky Üniversitesi Doç. William Peachy Yahudi ve Yakin Dogu Dilleri & Edebiyatlari, Ohio State Üniversitesi Doç. Donald Quataert Tarih, Hauston Üniversitesi Prof. Howard Reed Tarih, Connecticut Üniversitesi Prof. Dank Wart Rustow Siyaset Bilimi, New York Þehir Üniversitesi

Doç. Ezel Kural Shaw Tarih, California Üniversitesi Prof. John Masson Simth, JR Tarih, California Berkely Universitesi Dr. Svat Soucek Türkolog, New York Dr. Philip Soddard Ortadogu Ens. Direktörü, Washington, D.C. Prof. Frank TAchau Siyaset Bilimi, Chicago, Illinois Üniversitesi Robert Staab Ortadoðu Merkezi Direktör Yardimcisi, Utah Üniversitesi Prof. Rhoads Murphey Ortadoðu Dilleri, Kültürleri ve Tarihi, Columbia Üniversitesi Doç. June Starr Antropoloji, Suny Stony Brook Prof. James Stewart-Robinson Türk Arastirmalari, Michigan Üniversitesi Prof. Thomas Naff Tarih, Ortadoðu Arastirmalari Enstitüsü Direktörü, Pennsytvania Üniversitesi Doç. John Woods Ortadoðu Tarihi, Chicago Üniversitesi Prof. Pierre Oberling Tarih, New York Þehir Üniversitesi Doç. Madeline Zilfi Tarih, Maryland Üniversitesi Prof. Metin Tamkoç Uluslararasi Hukuk, Texas Tech. Üniversitesi Prof. Stanford Shaw Tarih, California Üniversitesi. Dr. Elaine Simth Türk Tarihi, Emekli Disisleri GörevlisiDoç. David Thomas Tarih, Rhode Island Yüksekokulu Doç. Grace M. Simth Tarih, California Berkely Üniversitesi Doç. Margaret L. Venzke Tarih, Dickinson Yüksekokulu (Pennsylvania) E. Prof. Donald Webster Türk Tarihi Prof. Walter Weiker Siyaset Bilimi, Rutgers Üniversitesi Prof. Warren S. Walker Ingilizce, Türkçe Sözlü Hikayeler Arsivi Direktörü, Texas Tech. Üniversitesi

La Turquie a fait appel, de temps à autre, aux pays occidentaux afin de discuter sur l'originalité des documents apportés par les Arméniens sous le soutien de la Russie. Ces appels sont faits directement, à la fois aux scientifiques Arméniens et à ceux qui sont chargés de la propagande des Arméniens. Mais, on sait qu'une parties de ces invités n'ont pas assisté à la conférence sans montrer aucun motif. On en a vecu le dernier exemple dans le XI ième Congrès d'Histoire Turque en 1990. Pendant le XI ième Congrès d'Histoire Turque, est programmé pour la première fois "une section Arménienne" et les historiens étrangers; "Défenseur de la cause Arménienne" sont invités aux discussions dans cette section, mais ils se sont abstenus sans aucun prétexte d'assister à ces réunions scientifiques. Voilà la liste des invités au congrès sur la question Arménienne, le XI ième Congrès d'Histoire Turque, organisé à Ankara entre le 05 et 09 septembre à Ankara:

Prof. Dr. Heath LOWRY (assisté) Garin ZEDLIAN (pas répondu) Prof. Dr. Bernard LEWIS (pas assisté ) Prof. Dr. Justin McCARTHY (assisté) Prof. Dr. Stanford SHAW (assisté) Prof. Dr. Anthony BRYER (pas répondu ) Dr. Andrew MANGO (assisté ) Prof. Dr. Salahi R. SONYEL (assisté ) Prof. Dr. M.MARMURA (pas répondu ) Prof. Dr. Allan CUNNIGHAM (pas répondu) Prof. Dr. Robert ANCIAUX (assisté ) Prof. Dr. Aryeh SHMUELEVITZ (assisté ) Prof. Dr. Jak YAKAR (assisté ) Prof. Dr. Hans G. MAJER (pas assisté ) Prof. Dr. Wolf Dietrich HUTTEROTH (pas répondu) Prof. Dr. Klaus KREISER (pas assisté ) Prof. Dr. Jean-Paul ROUX (pas répondu) Prof. Dr. Paul DUMONT (assisté ) Prof. Dr. Robert MANTRAN (pas assisté ) Prof. Dr. RichardHOVANNISIAN (pas répondu) Dr. Gerard LIBARDIAN (pas répondu) Dr. Levon MARASHLIAN (assisté ) Prof. Dr. Vahakn DADRIAN (pas répondu) Christopher WALKER (pas assisté ) Anahid Ter MIMASSIAN (pas assisté ) Tessa HOFFMAN (pas répondu)

REFERENCE: Yildirim, Dr. Hüsamettin, Ermeni Ýddialari ve Gerçekler (les réclamations Arméniens et les vérités)