L'Incident de Bursa

 

A la suite de la propagation des insurrections et des événements, les bandes armées Arméniennes informées à propos de la saisie de nombreuses armes lors des perquisitions menées à Adapazari et è izmit, et étant en train de se préparer dans les régions telles que Çengiler, Soloz, Orhangazi, Gemlik et Bilecik ont commencé à attaquer la population Turque. Les Arméniens qui voulaient affaiblir les forces sur le front, en obligeant le gouvernement, la gendarmerie et les unités militaires à se mettre à la poursuite des Arméniens, ont opté pour la solution consistant à démoraliser les soldats en guerre contre l'ennemi. Les bandes Arméniens disposant des armes modernes et même du matériel sanitaire se sont unies avec les bandes armées fuyant izmit et Adapazari et ont formé des groupes de 60-70 personnes et commencé à attaquer. Il est établi que Barkef, adjoint du grand prêtre, son secrétaire sokpas, le directeur de l'école Arménienne à Bursa, le huissier de l'église, et les autres responsables éclessiastes se trouvaient à la tête des bandes armées.

REFERENCE: SAKARYA, Ihsan, général de division, en retraite, la question armémenine à l'appui des documents, Gnkur. Yayinevi, Ankara, 1984, p. 239