L'Incidents Izmit et Adapazari

 

Il est établi que les Arméniens habitant dans la région , ont mené des activités d'espionage en faveur des Russe, lorsque la Flotte russe ouvraient le feu d'obus sur Eregli au bord de la Mer Noire. Surtout, les Arméniens d'Adapazarý ont commencé a faire la propagande ouvertement en communiquant des nouvelles, et en disant "Les Russes vont débarquer au bord de la Mer Noire dans quelques jours; ils viendront ici, et il ne restera plus de Turc dans notre région" A la suite des perquisitions menées par les Forces Gouvernementales, on a trouvé, en grande quantité, des explosifs, fusils, revolvers, habits de soldat et de gendarme, munitions et dynamites. Les mêmes perquisitions ont été effectuées à Izmit, et les mêmes objets ont été trouvé là aussi.

Selon les dépositions et les déclarations faites par les militants révolutionnaires arrêtés à Adapazarý et à Ýzmit, ces armes et explosifs auraient été utilisés contre les soldats et le peuple Turcs. Ainsi, un plan général d'extermination aurait été appliqué.Et certains Arméniens déguisés en soldats Turcs, auraient porté le coup de l'intérieur. Avec le dévoilement des plans Arméniens, les chef des comités ont pris fuite en partant pour Yalova et Bursa. Et ils ont pillé et assassiné les Turcs qu'ils y ont rencontrés.

D'autre part, les Arméniens ont répandu les propos consistant à affirmer que les Arméniens étaient massacrés, et torturés partout. Et à la fin, Le gouvernement a dû faire recours aux mesures radicales. Certains guérilleros Arméniens ont été arrêtés et d'autres ont pris fuite.

REFERENCE: Sakarya, Ilhan, général de division, en retraite, La question Arménienne à l'appui des documents, Gn.Kur. Basimevi, Ankara, 1984, p. 238.