Le Massacre Du Village D'Oba - Igdir

 

L'archéologue Prof. Dr. Cevat Basaran, qui a fait des recherches dans la région communique les observations suivantes:

" Le fait qu'il y ait un tombeau collectif pour les Turcs assassinés par le Arméniens dans le village Oba à Igdir, a été établi pour la première fois par le Prof.Dr. Enver Konukçu et soutenu par les présents documents d'archives.

Lors de l'excavation in situ en 1 mars 1986, nous avons obtenu des trouvailles justifiant les documents historiques, avec les affirmations de Sakine Aksu, et des témoins oculaires, "le massacre de la maison Tandýr" a été élucidé parfaitement. Dans l'excavation, la première ouverture dans la section intérieure de la porte donnant sur le nord de la structure de dimensions de 6 x 8, on a trouvé "La serrure fermée en fer", et lors de la deuxième ouverture au milieu de la pièce, on a trouvé 90 squelettes humains sous la terre de remblai d'une couche de 1 m. Sur certains crânes il y avait des trous, des cassures et des fentes. Le support en pierre trouvé au sud de tandour ( cheminée) au milieu de la pièce devait appartenir au pilier soutenant le toit de la structure en terre et les morceaux brûlés de ce plier ont été découverts aussi.

En unissant les dires du témoin oculaire et les trouvailles, il s'avère que les guérilleros Arméniens ont torturé lors du massacre du toit de tandour (Tandir Dami Katliami) la plupart des hommes civils ramassés par force du village de Oba, qu'ils les avaient tous enfermés dans une pièce à plat ventre en tirant sur eux, qu'ils ont vidé du pétrole dans la pièce par la cheminée pour incendier , que le toit en terre s'est effondré.

Au cours de l'excavation on a trouvé des morceaux de fer, les morceaux des bois brûlés, les vitres cassées, les noyaux de projectile, les squelettes avec un morceau d'étoffe. La couche épaisse de brûlure au plancher et sur les murs de la pièce et le cendrier montrent que les autres documents sont anéantis".