Les Relations De PKK - Arméniens

 

Les organisations Arméniennes terroristes pour éviter les réactions du monde extérieur ont changé leur tactique dans les années 1980 et collaborée avec l'organisation terroriste de PKK . Avec les agressions de Eruh et de semdinli en 1984 l'organisation terroriste de PKK est mise dans la scène et la terreur d'Asala Arménie est mise dans le plan arrière. Voici quelques exemples concrets sur la relation des Arméniens avec le PKK:

· L'organisation terroriste de PKK a proclamé la date du 21-28 avril 1980 comme la semaine rouge et a commémoré le jour du 24 Avril comme le jour où les Arméniens ont été assassinés et organisé des réunions. · Le 8 Avril 1980, l'organisation terroriste de PKK et l'organisation terroriste de ASALA ont réalisé ensemble dans la ville de Sidon, Liban, une conférence de presse PKK et ont publié une déclaration. Mais du fait que cet événement est devenu le sujet des réactions, il a été décidé de maintenir les relations sur le plan clandestin. Après cette réunion, les agressions contre le consul général de Turquie à Strasbourg le 9 novembre 1980, contre le bureau de la ligne aérienne Turque à Rome le 19 novembre 1980 ont été engagées communément par l'organisation terroriste de PKK et d'ASALA. · Abdullah Öcalan, chef de l'organisation terroriste, a été comme membre d'honneur par l'Union des Ecrivains Arméniens en raison de ses contributions à l'idée de l'Espoir de la Grande Arménie. · Dans beaucoup de pays Européens un comité de Kurdistan a été formé au sein du Mouvement du Peuple Arménien. · Le 4 juin 1993, une réunion est tenue au siège de l'organisation terroriste de PKK où participèrent les membres du Parti Arménien Hýntchak, d'ASALA et de PKK.

Un autre exemple frappant sur la collaboration de PKK avec les Arméniens est celui de la réunion tenue dans les deux églises à Beyrouth en date de 6-9 janvier 1993 où étaient présents l'archevêque Arménien du Liban, les autorités du Parti d'Arménie et les 150 jeunes hommes donnant les conclusions suivantes:

· Pour le moment il faut exposer une attitude tranquille envers la Turquie. · La nation Arménienne devient de plus en plus grande et riche économiquement. · Grâce aux activités de propagande le génocide (soi-disant) se comprend mieux dans le monde. · L'Etat Arménien est fondé, chaque jour ses terrtioires s'élargissent, ils vengeront sans doute leus ancêtres. · Les Etats Unis d'Amérique et les autres pays occidentaux donnent raison aux Arméniens dans la guerre de Karabag. Il faut profiter de cette occasion et de nouveaux jeunes participeront aux jeunes qui combattent à Karadag. · Faisant allusion à la lutte de Turquie contre l'organisation terroriste de PKK-En Turquie la guerre civile continuera, l'économie turque sera détruite et les citoyens se soulèveront. · La Turquie sera divisée et l'Etat kurde sera fondé. · Les Arméniens doivent avoir de bonnes relations avec les Kurdes et soutenir la lutte des Kurdes · Les territoires qui appartiennent aujourd'hui à la Turquie seront demain dans les mains des Arméniens

LES ORGANES DE PRESSE DE L'ORGANISATION TERRORISTE DE PKK EN ARMENIE

On sait que les journaux Reya Taze et Bota Redaksiyon en Arménie sont sous la direction de l'organisation terroriste de PKK et sont écrits en alphabet Kiril et qu'ils font la propagande de l'organisation terroriste de PKK. Ces journaux sont publiés par les membres de l'organisation terroriste de PKK venant des pays Européens.

LES RELATIONS DE PKK AVEC L'ASALA

Le terrorisme Arménien d'envergure internationale a apparu en 1973 et s'est manifesté sous les mouvements de sabotage, d'attentat et d'agression contre nos compatriotes et nos représentants vivant à l'étranger après la guerre de 1974 en Chypre.

Les agressions de l'organisation terroriste Arménienne d'ASALA en particulier ont continué jusqu'à l'année de 1984, et a cédé sa place à l'organisation terroriste de PKK massacrant sans distinction les Kurdes et les Turcs, et, essayant de faire entendre son nom, dont le leader est Abdullah ÖCALAN, vu l'accélération du Mouvement Kurde avec l'organisation terroriste de PKK dans les diverses conditions politiques légales .

Mais avant cette date, on sait qu'il y a une collaboration de l'organisation terroriste de PKK avec l'ASALA qui ont fait des agressions et des déclarations communes, que les membres de l'organisation terroriste d'ASALA ont été formées dans les camps de PKK, que les cadres supérieurs d'ASALA ont entraîné les membres, que l'organisation terroriste de PKK avait des relations avec le parti Arménien Taºnaksutyun.

Le but commun l'organisation terroriste de PKK et d'ASALA était de fonder un état dans l'Est et le Sud-est de notre pays un Etat d'idéologie marxiste et léniniste. Quand nous prenons en considération les régions visées par les deux organisations, nous voyons que leurs objectives se superposent. L'idée qu'une organisation travaille pour l'autre en sous-traitance gagne du terrain.

Il s'avère des documents obtenus que les militants de l'organisation terroriste de PKK et d'ASALA sont formés dans les camps de Bekaa et de Zeli.

L'ACCORD DU 1987 SIGNE ENTRE LE PKK ET LES ARMENIENS

En 1987, l'organisation terroriste et séparatiste de PKK a signé un accord avec les Arméniens. Les dispositions dudit accord sont les suivantes:

1. Les Arméniens travailleront dans l'organisation terroriste de PKK.

2. Chaque année l'organisation terroriste de PKK recevra 5.000 dollars Américains pour chaque membre.

3. Les Arméniens participeront aux agressions de petites dimensions.

Du fait que Les Arméniens jouent le premier rôle dans l'organisation après l'accord, les résolutions suivantes ont été prises lors de la réunion du 18 avril 1990 avec le responsable des relations de PKK-ASALA, dont le nom est Hermez Samurouyan.

1. Les organisations de PKK et d'ASALA seront gérées collectivement.

2. Les Arméniens feront le service de renseignements pour les actes contre les forces de sécurité en Turquie.

3. Les territoires obtenus après l'éventuelle révolution seront partagés en parts égales.

4. Les Arméniens prennent en charge les 70 % des frais de camps.

5. Les agressions seront organisées dans les villes métropoles de Turquie.

A partir d'octobre 1992, la Turquie a réalisé plusieurs opérations au delà des frontières contre l'organisation terroriste de PKK basée au nord de l'Iraq et plusieurs membres de l'organisation terroriste sont passés à l'Arménie et à l'Iran vu qu'ils avaient perdu les possibilités de l'installation après les grands coups, et, l'organisation terroriste de PKK a commencé à maintenir ses activités en Arménie.

On sait qu'un groupe de représentants de l'organisation terroriste de PKK est allé en Arménie et a fait un accord pour entrer et sortir d'Arménie sans problème à partir de la région de Kars, pour assurer une aide matérielle et morale pour les membres de l'organisation et les installer dans les régions occupées par les Kurdes en Arménie, du fait de la dissolution de l'Union Soviétique te de la fondation de l'Etat Arménien, qu'un groupe des membres de l'organisation terroriste de PKK est parti d'Urumiye avec 3 véhicules pour l'Arménie en date de 19-20 mai 1992 en vue combattre contre les Turcs d'Azerbaïdjan avec les Arméniens.