Quelle Est La Situation, Du Point De Vue La Convention Des Nations Unies Sur Le Génocide?

 

La notion de génocide a été déterminé par le Pacte des Nations Unis daté de 1948 concernant les Mesures Préventives et les Sanctions des Délits de Génocide. Selon 2nd article du Pacte si le Génocide comprend l'un des actes comme ci-suivis; l'intention d'anéantir un groupe complet ou bien une partie de ce groupe dans le sens national, éthnique, racial ou bien religieux ; de tuer les membres du Groupe, faire des détériorations graves qui puissent atteindre physiquement ou moralement les membres du Groupe, de maintenir dans des contiditons qui puissent aboutir à mettre fin complètement ou bien partiellement à l'existence, de prendre des mesures pour empêcher les naissances, de faire passer un groupe d'enfant dans un groupe d'enfant. Dans le génocide, des actes planifiés, devenus comme un politique d'un état n'est pas en question.

Quant on commente le sujet du point de vue du Pacte de Génocide, il n'est pas possible de passer sans parler de certains évémenents. Pour pouvoir commettre un grand délit humanitaire comme le génocide il faudrait que cette nation ai une tendance pour ce délit dans l'histiore. Comme pour une personne, une tendance pour le délit est un caractère, c'est la même chose pour les nations. Quant l'histoire de la Turquie est analysée on ne peut pas voir de génocide et d'assimilation. En faisant un petit tour dans l'histoire, quant on se rappelle les lieux géographiques que s'est étendu l'Empire Ottoman, il est constaté que l'Ottomans a tenu le pouvoir de longues années dans l'Europe jusqu'au port de Vienne; en Afrique, l'Afrique du Nord ayant les côtes en Méditérranée, dans tout le Moyen Orrient et dans la presqu'le Arabe. Ce délai comprend à peu près entre 200 et 400 ans. Dans ce géographie peut-on dire qu'elle nation a été anéanti ? En l'Anatolie dans les périodes o les décisions de la législation musulumane (þeri) étaient appliqués, la doctrine plus ancien du christanisme le Syriaque, le Yidditisme qui rendait culte au pean et au feu ont survécu, malgé que cela soit interdit selon les législations muslumanes en 1800 il y a eu l'ouverture des églises dans l'Anatolie. De plus l'un des frères de Sokullu Mehmet Paþa étant le Grand Vizir de l'Empire Ottoman, l'autre frère Makarije a été nommé Pratique de l'église Serbe et il a redonné vie au peuple Serbe. Nous voyons les génocides des périodes de lutte des doctrines en Europe, les peuples dont leur langue ont été changé (les Hindous-Peþtun), l'Afrique, l'Amérique du Sud dont leurs langues et leurs religions ont complètement changé.

Dans les lieux o l'Etat Turc avait le pouvoir, ils avaient l'habitude de vivre avec les peuples ayant une autre culture et originaire d'autres races. Peut-être que c'est une qualité qu'elle a obtenu grâce à la vie qu'elle a vécue avec les différentes cultures pendant de longue période.

Dans les traditions de l'état Turc il y a la justice, il y a la persistance de faire vivre les cultures, il n'y a pas de massacres et de génocides. Ce sujet est clairement mis à jour par le livre de Justin McCarthy appelé "Mort et exile". Dans ce livre on voit comment les peuples des Balcans et du Caucasie se réfugent au près des lieux o il y a l'administration de l'Ottoman pour se sauver de la mort. De nouveau, il faudrait demander aux personnes qui accusent l'administration Ottomane de génocide ; en 1469 en Espagne et au Portugal les Juifs et les Muslumans, en 1680 d'Hongrie Tökeli Ýmre et ses hommes, en 1711 Rakoczi Ferench et ses hommes, en 1849 Layos Kosuth et un groupe de 2000 Hongrois, en 1841 et en 1856 Prence Chartorski de Pologne, en Octobre 1917 le commandant Vrangel avec ses 135 milles soldats, et même Trochki pour se sauver o se sont t-ils réfugiés ? Bien sr dans le pays sous l'administration de l'Ottomans. Les personnes qui prétendent "le soi-disant génocide Arménien" faitt en 1915, ne savent-ils pas que les Juifs Polonnais et Allemand se sont sauvés en Turquie a partir de 1930 ? Pourquoi ont-ils vu cet état comme sauveteur 20-25 ans après le soi- disant Génocide Arménien, pourquoi ont-ils choisis la Turquie ?

Le Souverain Ottoman Fatih qui a donné tous les droits des valeurs pour vivre, de droit de faire vivre ces valeurs et de les transmettre aux générations suivantes avec le firman de 1478 qui contient les normes des droits de l'homme d'aujourd'hui, 550 ans après cela rappelons nous du génocide et des assimilations fait dans les Balcans. Avec ce firman, dans les Balcans leur langue, leur religion, leur école ont été pris sous garantis ; au nom de céer des sociétés homogènes, dans une période o nous entrons au XXI. siècle les Musulumans d'origine Bosniaques et Albanais, les Turcs originaire la Macédonie et de la Boulgarie ont été arrachés de leurs patries. Aujourd'hui les personnes qui nous acusent de génocide, ont fait semblant de ne pas voir les massacres qui ont duré des mois, ils ont fait semblant de ne pas entendre les cries de douleur des femmes de toutes ages age violées. Les peuples des Balcans et les personnes qui se sont sauvées de Saddam pour cause de génocide avec l'ypérite qu'il s'est produite se sont réfuguiés en Turquie. Malgré ses possibilité limitées, la Turquie a acceuilli avec joie toutes le monde dans tous les périodes de son histoire et ella a partagé sa nourriture avec ses peuples tyrannisés. Le peuple Turc, Ottoman et la République Turque ont toujours été un exemple avec leur passé propre pour tous les autres peuples et pays.

Dans son discours d'Information défensive qu'a fait le Prof. Justin McCarthy dans l'Assemblée Représentative des Etats-Unis d'Amérique il a affirmé les douleurs qu'ont subit les Turcs lors de la Première Guerre Mondiale et qu'ils ont préféré de garder cela dans leur coeur avec les paroles ci-dessous :

"... Dans la mémoire des personnes qui ont tous perdus dans la guerre, le sentiment de vengeance avait fait place. Dans le cas ou la Nouvelle République Turque aurait été dirigé par ces sentiments aurait fait beaucoup plus de mort. C'est pour cela que le gouvernement de Mustafa Kemal Atatürk a mis au point une politique pour ne pas voir les pertes du passé et mettre au point une politique de paix pour signer la paix avec ses ennemis. Le gouvernement Turc avait ressenti que de faire des appuis aux Arméniens et aux autres dans l'affaire Turque allait ranimer les anciennes haines et que cela allait faire des bases pour la guerre. C'est pour cela les Turcs n'ont rien dit concerna leurs peines. Pour cette période, cela était la meilleur chose à faire. Le fait que personne ne parle concernant les Turcs a constitué les points du résultat négatifs... Que doit penser les Turcs pour avoir été critiqués pour une chose qu'ils croivent n'avoir pas fait..."