La Conclusion

 

On a écrit beaucup de choses au sujet de déplacement depuis la date de sa mise en pratique jusqu'à nos jours. Les Arméniens ont réussi de tromper longtemps l'opinion publique mondiale en se cachant derrière les documents inventés. Les histoires inventés sur les massacres Arméniens, au début 300.000 personnes et allant ensuite jusqu' aux 3.000.000, n'ont aucun support.

Par ailleurs, les Anglais et les Français ne peuvent présenter aucun document concret concernant le prétendu génocide Arménien; puisqu'ils n'ont rencontré même pas un seul document faisant appel au prétendu génocide bien qu'ils aient étudié suffisamment les archives Ottomanes.

D'autre part, il devrait y avoir les photos faites par des journalistes arrivés en Anatolie pour observer les applications de déplacement. Au cas où un génocide aurait effectué sur l'ordre de l'Etat, ces photos seraient exposées, il y a longtemps, à l'opinion publique mondiale. Si, en outre, les accusateurs de génocide possedaient des documents concrets, auraient-ils laissé sans réponses le propositon de l'établissement d'un " commission neutre des hommes de droit" faite officiellement en 1919 par l'Etat Ottoman? Pourquoi n'a-t-on pas répondu à cette proposition officielle de l'Ottoman?

Sinon, aurait-on peur de la détermination des endroits d'où les Arméniens égorgeant cruellement des milliers d'innocents du peuple civil, ont procuré des armes et aurait-on encore peur de la découverte des rôles joués par certains pays occidentaux dans l'organisation des bandes de brigands et dans leur excitation?

Dès qu'on parle du génocide, on se souvient tout de suite des massacres des juifs et des autres groupes éthniques par le Nazis lors de la 2ième Guerre Mondiale et des massacres qui avaient coûté la vie des milliers de personnes. Et quand on parle encore du génocide, on se souvient des massacres, au moins, d'un million d'Algériens par les Français entre les années de 1954 et 1962 en Algérie. Et quand on parle du génocide, il vient à l'esprit les massacres d'un milion de communistes et leurs familles en 1965-1966 par l'armée Indonésienne; les massacres d'1.7 milions de Cambodgiens au Cambodge en 1975-1979 par les Kmers-rouges; les massacres de 500.000 Tutsi de Rouande par les Houtis en 1994 et enfin quand on parle des massacres on se souvient des massacres des milliers de musulmans par les Serbes à Kosovo et en Bosnie après 1991.

La crime de génocide a été commise, au sens plein du mot, dans ces incidents.Au cas où l'Etat Ottoman aurait un objectif de soumettre les Arméniens à un "génocide", ne serait-il pas possible de mettre en pratique cette idéé sur place où ceux-ci survivaient. A quoi bon donc qu'il ait fait des sacrifices matérielles d'une si grande importance et était-il nécesaire de prendre des mesures administratives et militaires?

L'application de déplacement, étant une manœuvre d'installation et de transportation la plus réussie dans le monde et mise inévitablement en pratique pour assurer la sécurité de l'Etat.

REFERENCE: Halaçoglu, Prof. Dr. Yusuf, Les Vérités sur le Déplacement des Arméniens (1915), Ankara 2001.